Partagez | 
 

 ~ Come on, that was a bad day, a very bad day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Nam Jae Hwa

wizard
insane but in a good way

avatar

- the deathly hallows -
Accio profil



Mer 1 Juin - 0:25

Come on, that was a bad day, a very bad day
"- Bonne nuit, fit le petit prince à tout hasard. - Bonne nuit, fit le serpent."
Tae Joon ✧ Jae Hwa
   Ce n’était pas un temps aussi doux qu’elle espérait en sortant si tard le soir. Elle voulait quelques perles de pluie coulant le long de son visage. Un souffle glacé qui s’engouffrerait dans ses vêtements, ne faisant qu’aider l’eau céleste à la transpercer de toute part. Elle voulait grelotter. Penser à autre chose. Se laisser engourdir un peu par ses éléments, en s’asseyant quelque instants sous un temps aussi sombre que son humeur. Mais il s’amusait à être clément. Cette soirée ressemblait presque à celles d’été. Rien ne bougeait porté par le vent et à défaut de voir ses sens éveillés tout en ayant le corps attaché à une froideur possessive, c’était presque une assommante chaleur qu’il faisait ce soir. Elle n’aimait pas cela. Le froid c’était facile à contrôler, il suffisait de se couvrir, d’allumer un feu. Lutter contre la chaleur c’était plus compliqué.

  Elle s’assit sur le sol. Arrachant des brins de cette herbe parfaite qui ne faisait que l’énerver un peu plus, tout était source d’agacement aujourd’hui. Avant de les jeter un peu plus loin devant elle, elle les lacérait encore un petit peu. Ses ongles devaient être noirs de terre. Sa mine lugubre. Qu’importe elle s’était assurée qu’elle était seule pour se morfondre.

 Ce n’était peut-être pas ce qu’il y avait de plus intelligent à faire que de s’asseoir aussi bas que terre quand ce qui provoquait en nous cette fureur inexpliquée et momentanée était du à une crise d’estime de soi. S’envoler. Haut dans le ciel, aussi vite que n’importe quel griffon. Laissant le vent lui caresser les joues. Là où rien ne semble avoir d’importance si ce n’est le fait de vivre. Rapide. Seule. Contemplant tout de haut. Mais si elle avait été surprise sur un balai à cette heure-ci cela aurait été néfaste. Il était des gens qui pouvaient se permettre quelques avertissements, mais pas elle. Et encore moins de faire perdre des points à sa maison. De plus elle préférait aux balais les créatures magiques, belles, élégantes.

  Bruissement dans l’herbe. Le regard en alerte aussitôt, toute trace de chagrin effacé. Elle dégaina sa baguette. Quelqu’un peut-être mais aussi possiblement une créature magique qui se serait faufilée au-delà de la forêt. C’était au sol. Au ras du sol.

- Immobilus, clama-t-elle d’une voix forte et distincte, pas effrayée le moins du monde mais elle n’aimait pas se laisser surprendre.

  Elle alluma sa baguette, se rapprochant de ce qu’elle venait de paralyser pour l’examiner.

- Dis, depuis combien de temps tu es là ? Tu te moques de moi c’est ça ?

  Ce que le destin pouvait être cruel parfois. Parmi toutes les créatures qu’il existait en ce monde, pourquoi avait-il fallu que ce soit un serpent ? Rire nerveux. Ce n’est même plus la peine d’afficher un air préfabriqué. Quelle importance que ceci la voit triste ? Ce n’était qu’un reptile.

- Décidemment ce n’est pas mon jour de chance. J’avais envie d’être seule tu vois, je me refusais ce soir à entendre les rires des autres en salle commune, à parler souriante à des gens qui n’ont à rien à faire, je voulais être seule pour haïr le monde. Pour me détester un peu aussi, pour me reprocher cette calomnie de note que l’on m’a rendu tout à l’heure. Et toi tu es là, peut-être la seule créature vivante à pouvoir me rappeler avec autant de précision à quel point je peux être d’une singulière banalité.

  Éclair de haine miroitant dans ses yeux tandis qu’elle fixait le serpent. Son regard agrippé à lui. Pourtant elle le regardait sans le voir, cette créature n’était après tout qu’une porte vers une profonde rancœur. Après quelques secondes d’éternité au plus profond d’elle-même, son attention revint vers sa proie.

  - Quoique au moins tu seras sans doute plus distrayant que de vulgaires brins d’herbes à arracher, et si on s’amusait un peu tous les deux ? Je te libère, tu t’enfuis ou tu essaies de m’attaquer mais moi j’ai ma baguette et suffisamment de distance pour utiliser quelques petits sorts contre toi. Ne t’inquiète pas, rien de bien méchant, ce n’est pas que j’irais en prison pour avoir tué un serpent mais on pourrait prendre ça pour de la cruauté. Alors tu en dis quoi serpent ? Evidemment ce n’est pas comme si tu allais me répondre…
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



- the deathly hallows -
Accio profil



Mer 1 Juin - 22:01

Come on,
that was a bad day,
a very bad day

ft. Jae Hwa

Encore une fois, je m’ennuyais. Non, je ne m’ennuyais pas vraiment mais je ne voulais pas faire ce que je pensais pouvoir faire. Je ne voulais pas faire quelque chose d’ordinaire, j’en avais assez. Assez de réviser, assez de travailler pour mieux réussir. Enfin, je voulais réussir, mais je voulais tester quelque chose de nouveau, voire quelque chose que j’ai déjà fait mais que je n’ai pas fait pendant un moment. Ou simplement quelque chose qui me changerait de cette morne routine.

Et pendant que mon cerveau ruminait tout en s’emmêlant les pinceaux dans cette cacophonie qu’étaient mes pensées, une idée me parvint. Je pourrais de nouveau guetter dans l’école sous forme de serpent. Je maîtrise assez bien mon animagus mais la pratique est toujours la bienvenue tout comme les informations que je pourrais recueillir. Les informations sont l’une des mes principales sources de pouvoir. Enfin, un pouvoir que je dissimule et qui n’est utile que lorsque personne n’est au courant : la persuasion. Certains appelleront cela de la manipulation, mais en quoi est-ce différent ? Et les informations peuvent être utilisées pour plusieurs fins, et c’est au détenteur de savoir en faire bon usage.

Ma décision prise, je me transforme et commence à arpenter les couloirs de l’école et les conduits. J’entends nombres de discussions mais aucune n’en vaut la peine. Ce sont des disputes, des discussions sur les notes obtenues en cours ou même sur les filles et garçons beaux, ou moches pour se moquer. Rien de bien intéressant donc. Je passe donc sans traîner, ne faisant aucun bruit et me faufilant en toute discrétion.

J’appréciais ce moment, me délectant de toutes les mouvements que je pouvais faire avec ce corps. Je ne savais pas quand je pourrais de nouveau l’utiliser et j’en profitais un maximum.  Évidemment, la plupart du temps je devais étudier ou apprendre à me battre avec mes cours d’arts martiaux. Mais je savais qu’en cet instant, même si j’étais en quête d’informations qui pourraient me servir, je pouvais aussi “m’amuser” et c’est un luxe que je ne me permettais pas souvent, contrairement à ce que les gens pourraient penser.

J’arrive ainsi au jardin, mes pensées m’ayant guidé sans que je ne m’en rende véritablement compte. Et je passe ainsi sans trop de discrétion et me fais voir par une fille. Je crois la connaître, je l’ai certainement déjà vu : que ce soit sous forme de serpent ou non. Je connaissais assez de personnes mais ma mémoire pouvait flancher lorsque les personnes n’avaient aucun intérêt pour moi. Je m'arrêtai donc dans l’attente de voir ce qui allait se passer.

Et là, je l’entends me parler. Elle me comprenait ? Non, je serais prêt à parier qu’elle ne parle pas serpent, sinon je m’en serais souvenu. Je parle, enfin, les autres entendent des sifflements et ce doit aussi être le cas de la jeune fille. Je l’écoute donc me parler comme à un confident. J’écoute tout et pense saisir des bribes de ce qu’il s’est passé et pourquoi elle me parle alors qu’elle ne me comprend pas. Elle a l’air d’aimer les serpents autant que de les détester. Puis elle me menace et pendant un fraction de seconde, je ne sais plus comment régir et je me gèle sur place. Mais je ne suis pas n’importe qui, je suis Ahn Tae Joon et je sais que si je veux un jour hérité de mon père et être le chef, c’est dans des moments comme celui-ci que je dois me montrer ingénieux, ne pas flancher et agir de la bonne manière. Et quand elle finit en disant qu’elle veut me tuer, ma décision est déjà prise et je me change de nouveau en humain, la toisant d’un regard noir. Cependant, lorsque je me mets à parler, ma voix est plus moqueuse qu’autre chose.

“Tu veux me tuer alors ? C’est dommage, car en tant qu’humain, ça s’appellera un assassinat. Surtout qu’il faudra réussir à me tuer. Mais sans parler de ça, tu parles à un serpent de tes petits malheurs ? Alors que tu n’es même pas fourchelangue ?”


J’émets un petit rire sarcastique et la regarde dans les yeux en attendant une réponse.

Revenir en haut Aller en bas

Nam Jae Hwa

wizard
insane but in a good way

avatar

- the deathly hallows -
Accio profil



Jeu 2 Juin - 16:44

Come on, that was a bad day, a very bad day
"- Bonne nuit, fit le petit prince à tout hasard. - Bonne nuit, fit le serpent."
Tae Joon ✧ Jae Hwa
Elle avait envisagé bien des scénarios mais pas celui-là. Elle n’avait pas imaginé un seul instant voir ce serpent prendre forme humaine. Stupéfaction. Désorientée. L’espace de quelques secondes. Elle se mordit la langue tout en fixant cette nouvelle apparition. C’est donc à un humain qu’elle venait de faire toutes ses confidences. Elle se trompait tout-à-l’heure, le sort n’était pas cruel, il était bien plus que ça. D’une perfide mesquinerie. Malgré le clair-obscur environnent il lui sembla reconnaître celui qui se tenait face à elle. Ils faisaient partis de la même maison mais elle ne se souvenait plus de son nom.
Il ne fallut qu’une phrase du jeune homme pour qu’elle fixe ses sentiments à son égard. Une haine, pure et dure. Les mots qu’il ne fallait pas. Les mots qui vous renvoyaient bien plus surement que la simple vue d’un serpent à de lointains souvenirs. Humiliants souvenirs. Pleins de rancœurs. Ceux qui font partis de vous à jamais pour vous narguer. Plus que de vagues brises de sa mémoire, c’était des faits, ancrés en elle. Contre qui elle luttait jour et nuit. Pour passer outre. Pour les oublier. Compenser. Ne pas être née fourchelangue. Etre née si ordinaire quand nombreux étaient chez elle à être si particuliers. Quand l’on n’est confronté que peu souvent à quelque chose d’extraordinaire on l’admire le temps d’un instant, bien souvent. Mais quand nuit et jour on la contemple, la devine chez ses proches, on finit par la détester. Profondément. De toutes ses forces. Pique constante dans le cœur qu’une simple remarque comme celle-ci enfonçait encore un peu plus profond.
Lui rappeler à quel point elle était médiocre, ce soir surtout… Un goût amer dans la bouche tandis qu’elle soutenait son regard. Son regard d’ignorant, incapable de comprendre ce qu’elle pouvait ressentir, amusé par la situation. Cruel. Ne venait-elle pas de lui confier sous sa forme de serpent que c’était par soucis d’estime de soi, ou tout du moins de ses notes qu’elle était là à ruminer. Visiblement sa langue était aussi acérée que le venin qu’il devait posséder en rampant. N’aurait-il pas pu lui dire qu’elle se trompait sur son identité, se transformer en homme, se moquer d’elle et partir avec un sourire moqueur. Ce soir elle aurait préféré une simple humiliation à ceci doublé d’une provocation.

- Il semble que je parle aussi bien aux serpents que toi tu comprends la subtilité des mots. Tu es sourd ou idiot quand tu es sous ta forme de serpent ? A moins que ce soit permanent ? Quand ais-je dit que j’allais te tuer ? J’ai juste dit que j’allais jouer avec toi SANS te tuer, non pas que ce soit grave mais cruel. Quand on parle de reptile évidemment.


Il était serpent peut-être mais en cet instant précis, c’est elle qui déversait ses mots sous forme de venin.

- Bien évidemment ce ne serait pas facile si j’avais vraiment voulu tuer un humain de passer outre la sécurité de l’école, et encore plus de la prison, t’assassiner en soi-même, tu vois je doute que ça soit si compliqué. Quelqu’un qui se laisse surprendre par un sortilège d’immobilisation ne me parait pas si dangereux.

Sans compter que furieuse comme elle était ses sorts n’en auraient été que plus puissants, sa baguette bien que capricieuse absorbait ses émotions et tenant compte de la quantité de rage en elle, il aurait même était néfaste de l’utiliser. Et même si elle mourrait d’envie de régler son compte à cet impertinent elle était assez intelligente pour se retenir. Et elle exécrait ceux qui en venaient aux « mains » pour régler leurs différents.

- En effet je parle à un serpent de mes malheurs, tout comme j’aurais pu parler à une statue, un tableau, qui n’en auraient été que bien plus charismatiques. Il s’est avéré que ce soir tu es le seul que j’ai croisé sur ma route. Et puisque tu sembles avoir un problème avec la psychologie humaine, quand on parle ainsi à un être inanimé, je suis sure que tu ne m’en voudras pas de la comparaison, c’est juste un dialogue intérieur qui ressort. Pas besoin d’être fourchelangue donc si je te prends comme un simple outil de défoulement.

Elle s’avança jusqu’à lui, ne cherchant même pas comme elle pouvait le faire parfois quand elle parlait à telle ou telle personne à cacher le mépris qu’elle avait pour lui.
.
- Il semblerait que ton venin ait fait son travail et que tu ais réussi à briser la tranquillité de ce lieu, tu bloques le chemin vers le château. Décale-toi
© Starseed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




- the deathly hallows -
Accio profil




Revenir en haut Aller en bas
 
~ Come on, that was a bad day, a very bad day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MEIHUA ✩ SCHOOL OF WITCHCRAFT AND WIZARDRY ::  :: parc :: jardins-
Sauter vers: