Partagez | 
 

 i used to be emotionless ft yujie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Yan Lu Ka

hybrid
and the dopest admin in town

avatar

- the deathly hallows -
Accio profil



Lun 16 Mai - 16:34

i used to be emotionless


 
feat yujie

outfit || Honesty is more than not lying. It is truth telling, truth speaking, truth living, and truth loving. il n'était plus capable d'expliquer comment il en était arrivé là; comment un simple pari entre amis avait pu faire de tels dégâts; comment il avait pu commettre autant d'erreur. le paris était en soit la pire connerie qu'il eût faite; il en avait conscience quand bien même il n'avait jamais su se résoudre à l'avouer à sa petite amie. peut-être aurait-elle su le pardonner en sachant les sentiments qu'il avait développé à son égard; peut-être pas. cependant le pari n'était rien comparé à ce qu'il avait fait; et il s'en mordait les doigts au sens figuré tout comme au sens propre. c'est probablement la première fois de sa vie; qu'il avait autant de mal à prendre ses responsabilités, autant de mal à lui faire face. en tant normal; il n'aurait éprouvé aucune difficulté à rompre avec une jeune femme; c'est ce qu'il faisait tout le temps. Il obtenait ce qu'il voulait puis il disparaissait comme si de rien n'était. c'est la vie; disait-il sans cesse. parce qu'au fond il n'avait aucune attache sentimentale envers la gente féminine. mais ça c'était avant; avant de se rendre compte qu'yujie n'était pas seulement un divertissement; un petit jouet de passage. il n'était même pas sur de ce qu'il attendait; lui dire la vérité puis ? rompre ? la supplier de lui offrir une seconde chance ? lui avouer que leur relation était issus d'un pari; en enfonçant un peu plus le couteau dans la plaie ? il ne savait tout bonnement quelles mesures prendre; si il se devait de lui avouer les choses délicatement ou si il se devait d'être direct; si il devait lui dévoiler tous les détails ou si en omettre certains serait préférable. il s'était perdu dans ses mensonges; ensevelis dans sa trahison. et la seule chose dont il était conscient c'est qu'elle finirait anéantis; qu'importe la manière qu'il emploierait; qu'importe les mots qu'il userait; qu'importe si il la prenait dans ses bras ou non; tout ce qui en résultera c'est une jeune femme meurtris et trahis; une jeune femme qui n'avait guère demandé plus que d'être aimé pour ce qu'elle était et auprès de qui il avait commis l'irréparable. expirant tout en se passant une main dans la chevelure; il baisse la tête; perplexe. il ne pouvait plus lui cacher; il ne pouvait plus continuer de la sorte; pas après avoir savourer le corps d'une autre qui plus est amie et colocataire de la jeune dujuan.

la sonnerie annonçant la fin des cours résonnent; procurant de soudains frissons dans l'échine du jeune homme. il ne peut plus faire marche arrière; il ne le veut pas non plus. rouvrant ses yeux; il observe la porte de la salle de cours dont s'échappent les élèves; les uns après les autres. puis il l'aperçoit. rayonnante; ses long cheveux bruns retombant délicatement sur ses épaules, son doux sourire dévoilant ses jolies petites quenottes blanches et son uniforme la mettant atrocement en valeur. son coeur se resserre tandis qu'il esquisse un doux sourire; c'est à ce moment précis qu'il réalise ce qu'il vient de perdre; qu'il réalise qu'elle était et est bien plus qu'une simple fille; à ce moment précis qu'il regrette le plus. tendant la main; il s'empare de la sienne avant de l'attirer subtilement contre lui; juste une dernière fois; avant qu'elle ne le déteste, avant qu'elle se refuse de lui parler de nouveau, avant que tout ne soit finis. tu es magnifique murmurre t-il à son intention; les mots sont douloureux; parce qu'ils font partis des derniers qu'il lui adressera; parce qu'elle ne voudra plus l'écouter par la suite. que penses-tu d'aller dans un coin plus paisible il passe délicatement ses doigts sous son menton; relevant son doux visage vers lui. il veut pouvoir l'admirer encore une fois; se remémorer le visage lumineux de la femme qu'il a lâchement trahis; apprécier cette expression qu'elle ne lui offrira plus jamais. il avait l'habitude de ne jamais ressentir ce genre d'émotions. il avait.
to follow...

fiche by mad shout.




eyes nose lips
you don't even really gotta lie; i just need you to say goodbye, then i'll really let you go and you'll never see me so just; stop wasting my time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Li Yu Jie

wizard
insane but in a good way

avatar

- the deathly hallows -
Accio profil



Mar 17 Mai - 11:57

i used to be emotionless


 
feat luka

Je voulais le voir. C’était la seule pensée qui obnubilait mes pensées, et ce, depuis le début de la journée. Luka avait toujours été très présent dans mon esprit, mais dernièrement, c’était devenu pire. J’en rêvais toutes les nuits, et tous les matins, une moue déçue maquillait mes traits quand je me rendais compte qu’il ne se trouvait pas à mes cotés. Je savais bien qu’il fallait que je le laisse respirer. Qu’il avait sa meute également dont il devait s’occuper. Mais… Il était devenu mon oxygène. Mon premier véritable amour. Différent de tous ces coups de coeur qui ne tenaient plus de quelques jours. Son visage souriant était gravé dans ma rétine, sa plastique me donnait sans cesse des bouffées de chaleur, et j’avais l’impression d’entendre sa voix me murmurer à l’oreille à tout instant. J’étais devenue folle. Folle de lui. Complètement. Et c’était d’ailleurs la raison pour laquelle je m’étais finalement décidée à lui donner ce que j’avais de plus précieux. Parce qu’il était le seul qui comptait à mes yeux. Parce que je lui vouais un amour et une confiance aveugle. Parce que j’avais fini par en désirer plus, comme tout être normal. Je voulais être la seule à le voir ainsi dans ces moments d’intimité. Pouvoir le connaître d’avantage. Me fondre en lui comme si c’était naturel. Et c’était le cas. Lorsque nos peaux se frôlaient, lorsque nous ne formions plus qu’un… J’avais vraiment l’impression de pouvoir toucher son âme du bout de doigts. De m’en rapprocher. J’étais bien naïve.

Perdue dans mes pensées, c’était à peine si je savais quel cours on était entrain de me dispenser. Les paroles du professeur rentraient par une oreille pour ressortir par l’autre, tandis que mon regard semblait perdu dans le vide, une moue rêveuse recouvrant mon doux minois. Je voulais voir son sourire lumineux, qu’il me prenne dans ses bras avec tendresse, comme d’accoutumée. Et rester ainsi, un moment indéterminé, juste lui et moi. J’aimais ces instants où nous étions dans notre bulle. Ces moments où seuls son parfum et les battements de son coeur avaient de l’importance. Mais récemment, ils étaient devenus plus rares. Et ça ne me manquait que bien trop. Alors, lorsque la sonnerie retentie, je me pressais de ranger mes affaires et me dirigeais vers la sortie. Et il était là. Mon coeur rata un battement avant d’entamer une course folle, toujours pas habitué après sept mois de relation à ce charisme et cette beauté outrageuse qui se dégageait de sa personne. Un sourire étira mes traits tandis que je m’approchais, heureuse de le voir. Il s’était déplacé pour moi. C’était anodin comme démarche. Mais cela voulait dire beaucoup à mes yeux. Ma main vient chercher la sienne, nos doigts s’enlacent comme si cela était une évidence, et il m’attire contre ce torse qui me fait vibrer. Mon autre main passe dans son dos et le serre doucement tandis que j’hume discrètement son parfum, profondément heureuse. ”Tu l’es plus encore…” J’aimais qu’il me complimente. Au début, j’avais cru à des plaisanteries de sa part. A des phrases de drague qu’il ressortait à chaque fille qu’il croisait. Et puis… J’avais finit par le prendre au sérieux. A collectionner chaque mot affectueux qu’il pouvait m’offrir comme s’ils étaient la chose la plus précieuse au monde. Mais n’était-ce pas normal ? Puisqu’il était mon trésor. ”Tu m’as manqué.” laissais-je échappé dans un souffle. Comme à chaque fois. En fait, seul le contraire aurait été étonnant. Ses doigts venant s’emparer de mon menton me procurent un frisson, et je relève la tête pour le contempler, un sourire magnifique l’accueillant tandis que mes yeux remplient d’amour le dévisage tendrement. Lentement, je me mets sur la pointe des pieds, et lui dérobe un doux baiser, frôlant doucement ses lèvres des miennes. ”Je te suis. Où veux-tu aller ?” A vrai dire, peu m’importait où il m’emmenait. Il était vrai que j’aimais particulièrement les instants où nous n’étions que deux. Mais en fait, ça n’avait pas d’importance. Tant qu’il était la, tant qu’il se tenait à mes cotés, plus rien d’autre ne comptait. Ma main toujours ancrée dans la sienne, je le suivais donc où il le souhaitait, bien trop heureuse et dans ma bulle pour me rendre compte de ce qui le tiraillait. J’étais même à milles lieux de me douter de ce qui allait se produire...
to follow...

fiche by mad shout.




lost in this sentence
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yan Lu Ka

hybrid
and the dopest admin in town

avatar

- the deathly hallows -
Accio profil



Mar 31 Mai - 15:39

i used to be emotionless


 
feat yujie

outfit || All of us make mistakes. The key is to acknowledge them, learn, and move on. The real sin is ignoring mistakes, or worse, seeking to hide them. Ses lèvres contre les siennes, il inspire délicatement, savourant le doux parfum de la demoiselle, le contact de sa peau contre la sienne et les battements audibles de son coeur qui tambourine dans sa poitrine. le temps de quelques secondes, il apprécie ces petits détails sur lesquels il ne s'attardait que trop rarement; il savoure délicatement le goût sucré de ses lèvres qui se détâchent bien trop rapidement des siennes; ses yeux s'ouvrant de nouveaux pour se poser instinctivement sur le doux regard que lui adressait la jeune femme. toutes ces années il s'était laissé bercer par ses propres désirs et pulsions; agissant égoistement et ce; qu'importe ce que pouvait bien penser autrui. des critiques; des reproches; le rejet et la haine; il y était habitué depuis toujours. alors toutes ces années; il ne s'était pas une seule fois questionné sur sa manière d'agir avec la gente féminine, du moment que lui y prenait plaisir. puis maintenant il avait la meute; une famille bien plus fidèle et loyale qu'il n'aurait pu en rêver, alors du moment qu'il les avait eux, il ne souciait guère du reste. enfin ça c'était avant. avant qu'il merde royalement; avant qu'il ne se rende compte à quel point yujie était exceptionnelle. à quel point cette femme était si pure et si naturelle. et surtout à quel point elle savait le rendre heureux. chose que lui n'était guère capable de faire; et ce depuis le tout début. depuis le moment même où il avait accepté de flirter avec la jeune femme et de; dans l'unique but de la mettre dans son lit. un pari, un vulgaire pari. et le voici qui s'en mordait les doigts. parce que ce pari n'avat plus lieu d'être; plus depuis l'instant même où il avait commencé à éprouver des sentiments pour la demoiselle. pourtant il savait d'hors et déjà qu'il était trop tard pour revenir en arrière. ses sentiments envers la jeune dujuan, il ne les avait réalisé qu'après l'avoir trompé. il n'y avait plus aucun retour en arrière possible et il ne pouvait décidément plus se complaire dans le mensonge. la vérité finit toujours par se savoir, toujours. et il ne désirait guère qu'elle l'apprenne de quelqu'un d'autre; pas comme ça.

allons dans une salle de classe vide. ses doigts enlaçant les siens, il l'entraîne dans les couloirs sans un mot; bien trop perdu dans ses pensées. il ne voulait pas qu'on puisse les interrompre; que l'on puisse voir les larmes qui couleraient sur les douces joues de la jeune femme. cela serait suffisament douloureux pour qu'il n'y ai en plus des spectateurs. tournant au coin d'un couloir; il s'arrête devant une porte qu'il ouvre délicatement tout en jetant un discret coup d'oeil à l'intérieur pour s'assurer que personne ne s'y trouve. les salles de classe étaient nombreuses au sein de meihua; suffisamment nombreuses pour que certaines soient fréquemment libres et dénués d'étudiants. ici ça me semble bien. prononce t-il délicatement à la jeune femme; l'entraînant dans la salle de classe avant de refermer la porte derrière eux, libérant finalement la main de la demoiselle.

ses yeux posés sur la porte en bois; il reste stoïque, les sourcils légèrement froncés, les battements de son coeur s'accélérant au fur et à mesure des minutes. il ne sait pas par où commencer; ni comment s'y prendre. il tente vainement de trouver une manière de le lui dire sans la blesser; chose littéralement impossible. qu'importe la manière dont il userait pour en venir aux faits; elle en serait blessé et il le savait. se tournant délicatement vers la jeune femme; il se râclait la gorge, son regard s'ancrant difficilement dans celui de la demoiselle. il ne pouvait plus s'enfuir; il ne pouvait plus lui mentir; pas sans la détruire. la blesser restait une option préférable; avant qu'elle ne dévellope des sentiments bien plus important à son égard, même si cela semblait déjà bien trop tard. yujie, on devrait en arrêter là. sa voix est posé quoique légèrement rauque. ses yeux quittent rapidement le regard de la jeune femme pour venir se poser sur le tableau noir de la salle de classe. il est lâche; suffisamment lâche pour ne pas être capable d'affronter son regard. j'ai merdé; complétement merdé. je- je pensais pas avoir des sentiments pour toi; pas avant de merder. il expire légèrement; ses dents se refermant sur sa lèvre inférieur. il a l'impression que quoiqu'il dise il ne fera que s'enfoncer pourtant il se veut d'employer les bons mots; il veut qu'elle comprenne qu'il regrette vraiment et qu'il a conscience de sa connerie. je regrette vraiment yujie. j'ai commencé à réaliser que je t'aimais après qu'on ai partagé notre première nuit ensemble mais il était déjà trop tard. je regrette tellement. il passe une main dans sa chevelure; son regard noir scruptant la jeune femme, alors qu'il se triture les doigts tel un gamin s'expliquant à ses parents. je t'ai trompé yujie, je suis désolé les mots filents entre ses lèvres, une confession presque muette. il baissait la tête honteux sachant d'hors et déjà l'impact de ses mots sur la jeune femme. mais c'était la meilleure chose à faire; à défaut d'avoir su empêcher la chose.



to follow...

fiche by mad shout.




eyes nose lips
you don't even really gotta lie; i just need you to say goodbye, then i'll really let you go and you'll never see me so just; stop wasting my time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




- the deathly hallows -
Accio profil




Revenir en haut Aller en bas
 
i used to be emotionless ft yujie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MEIHUA ✩ SCHOOL OF WITCHCRAFT AND WIZARDRY ::  :: troisième étage :: salles de cours :: salle d'histoire des arts-
Sauter vers: